¤ Les Royaumes d'Albion ¤

*¤* Le Monde est une Histoire. Et elle se joue ici... *¤*
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE

Aller en bas 
AuteurMessage
Inwë Melwasùl
Reine des Elfes / Elfe
Inwë Melwasùl

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/05/2007

Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE Empty
MessageSujet: Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE   Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE Icon_minitimeMar 22 Mai - 15:22

Nom : Melwasùl
Prénom : Inwë
Surnom : La Dame Encrée
Âge : Plusieurs siècles
Métier : Reine des Elfes
Royaume : Prydain
Élément : Air
Race : Elfe

Physique :
Sa peau, blanche et laiteuse, est marquée de tatouages, de signes et symboles elfiques. Ils représentent sa grâce, sa force et ses peines.
Le premier qu'elle eut fut dessiné le jour de sa naissance, et se trouve sur son ventre; lui rappelant qu'elle est une Elfe, née dans ce peuple, élevée comme tel, et qu'elle se doit de combattre pour ces semblables.
La marque dessinée sur son front est le symbole de son couronnement. Symbole de sa grandeur et de ses responsabilités.
Les pierres qui ont été incrustées dans sa peau symbolisent chaque souffrance de son peuple, et l'humilité ainsi que le respect qu'elle doit aux aînés, et à ceux de sa race, malgré son statut.
Ses cheveux sont châtains et font ressortir la couleur gris-bleue de ses yeux -des yeux captivants qui vous donnent l'impression d'être transpercé par eux.
Elle a l'air douce et fragile, mais également froide et forte. Être en présence de la Dame Encrée est une épreuve, car elle est là : si distante et si proche, si élégante et si dépareillée, si droite, fière et froide, et pourtant si compréhensive, souriante et douce.
Inwë Melwasùl est intrigante; mais toutes les beautés ne le sont-elles pas ?

Psychologie :
Du haut des siècles qu'elle a traversé, Inwë Melwasùl a acquis une sagesse hors du commun. Elle est réfléchit et avenante.
Cependant, derrière ces yeux-là, se cachent des vérités à ne pas dire, des secrets à ne pas révéler, et des cris.
Des cris désespérés qui hurlent depuis maintenant des siècles. Sa sagesse lui a fait comprendre le monde, et de l'avoir découvert si sombre, est une torture continue. Ainsi, la Dame des Elfes est souvent en proie à des crises de folie, dont elle seule connaît l'existence. Durant ces dernières, elle sombre. Son immense sagesse, froide et réfléchie, laisse place à des réalités sanglantes, faites de ténèbres et d'horreur. Elle n'est plus la grande Reine des Elfes, dont l'intelligence est renommée dans tous les Royaumes, et dont chacun a entendu parler. Elle n'est plus qu'un être décharné, hurlant l'horreur que lui inspire les terres de Prydain, désormais ravagées par le Mal. Elle n'est plus que l'ombre de la Dame que l'on connaît, une elfe brisée pleurant ses morts, et qui lui manque depuis... combien de siècles déjà ?
L'éternité est un bien grand fardeau lorsque l'on est aussi seul.
Lorsqu'elle redevient elle-même, Inwë Melwasùl est de nouveau la grande Reine des Elfes, la sagesse même, l'incarnation de la réflexion.
Elle est de nouveau douce et calme, forte et apte à gouverner son peuple. La folie engendrée par la haine est bien loin. Sa solitude, pourtant, pèse encore dans son coeur. Quand rendra-t-elle son dernier souffle, au vent qui l'accompagne, pour qu'elle puisse enfin, rejoindre ceux qui l'ont quitté ?
La plus grande des sagesses mes amis, n'est d'aucune utilité quand un coeur est mort.

Arme : Une longue et fine épée de fabrication elfique.
Signe particulier ou objet fétiche :
Sa peau est marquée par divers symboles, ayant pour but de lui rappeler son rang, et ses devoirs en tant que tel. A chaque moment qu'elle estime important (ou que l'on estimait important pour elle, lorsqu'elle était encore trop jeune pour comprendre), elle se fait dessiner un nouveau tatouage, pour ne pas oublier. Ne jamais oublier.
Elle ne se sépare jamais de son épée, car c'est cette dernière qui a transpercé le coeur de sa mère; et savoir le coeur de sa mère si proche d'elle, apaise un peu sa solitude maladive.
Revenir en haut Aller en bas
Inwë Melwasùl
Reine des Elfes / Elfe
Inwë Melwasùl

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/05/2007

Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE Empty
MessageSujet: Re: Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE   Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE Icon_minitimeVen 8 Juin - 19:13

Histoire :

Chapitre I : Naissance



Un matin d'hiver, il y a des générations d'hommes de cela, dans une forêt au nord de Prydain, Lessien Linwëlin, Reine des Elfes, accouchait. La neige tombait lentement, en silence, recouvrant tout de son calme manteau blanc, lorsqu'un cri déchirant de nouveau-né se fit entendre.
C'était une fille. Elle était aussi blanche que la neige qui chutait au-dehors, et ses yeux rappelaient la couleur d'un glacier.
La mère serra l'enfant dans ses bras, fermant les yeux, heureuse. Elle l'appellerait Inwë, en mémoire de sa propre mère défunte. Cet enfant était, désormais, son bien le plus précieux... Elle l'aimait.
Elensar, Roi des Elfes, entra dans la chambre où Lessien avait enfanté. Inwë fit une grimace, qui ressemblait à un sourire en le voyant. Elensar la regarda d'un air dédaigneux, comme si elle était la pire des vermines.

- Ce n'est pas un mâle, dit-il à l'adresse de son épouse, comme si c'était de sa faute.
- Définitivement, non. Ou bien, ce bébé cache très bien ses artifices, dit-elle en un sourire.

Elensar fit un signe de la tête désapprobateur envers son enfant.

- La couronne ne peut aller à une femelle, dit-il dégoûté
- C'est pourtant ce qu'il se passera, cher époux. Et ce n'est pas "une femelle", c'est votre fille. De plus, il n'existe aucune loi qui stipule que ce soit un mâle qui gouverne. Et Inwë, une fois qu'elle aura appris à régner, sera parfaite pour être reine. J'en suis convaincue.

Elle déposa un baiser sur le front de son bébé, qui s'était endormi au creux de ses bras. Lessien contempla son bébé, attendrie.
Elensar daigna poser ses yeux sur son enfant, puisqu'il ne pouvait en être autrement. Résigné, il acquiesça d'un signe de tête. Sa fille serait donc sa future héritière s'il ne naissait pas un mâle avant sa mort -qu'il savait fort lointaine.
Il tourna les talons et avança jusqu'à la porte, qu'il ouvrit. Il marqua une pause, et murmura quelque chose à l'oreille de l'elfe qui se tenait près de celle-ci. L'elfe acquiesça, et Elensar sortit.

- Par ordre du Roi Elensar, ma Reine, vous devez me remettre l'enfant. Il nous faut procédé à une cérémonie pour pouvoir "marquer" le bébé, et montrer ainsi à tous que cette petite est bien de sang royal.
Lessien écarquilla les yeux, effrayée.
- Vous ne pouvez pas faire une chose pareille à ma fille ! Le dessin sur peau est une torture ! Vous tueriez mon enfant !
- C'est un ordre, ma Dame. Vous ne pouvez les discuter.

Il y eut des cris, Lessien se dabattit, mais on lui prit l'enfant. Inwë pleurait, et ses sanglots déchiaraient le coeur de sa mère, qui sanglotait sur son lit. Ses cheveux défaits, sa robe déchirée encore tachée du sang de l'accouchement, on venait de lui arracher son trèsor.
Et pourquoi ? Pour lui graver des dessins sur la peau. Elle en avait un elle-même, qu'elle savait là depuis son enfance.
Elle se consola, en pensant que sa fille ne se souviendrait certainement pas de la douleur qu'elle allait ressentir en sentant l'aiguille s'enfoncer dans son petit ventre, et se déplacer, toujours plus profondément, dans la peau, pour graver à tout jamais dans sa mémoire, cette naissance royale.
Ainsi se consolait-elle, en entendant au loin, les cris, les pleurs de son enfant. La souffrance qu'elle éprouvait s'entendait dans toute la forêt, se répercutant en écho dans les arbres.

La neige tombait toujours, calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Inwë Melwasùl
Reine des Elfes / Elfe
Inwë Melwasùl

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/05/2007

Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE Empty
MessageSujet: Re: Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE   Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE Icon_minitimeVen 8 Juin - 22:28

Chapitre II : Apprentissage



Les années passèrent.
Inwë grandissait. Elle n'avait aucun souvenir de la gravure sur peau qui lui avait été faite le jour de sa naissance. Elle savait que ces jolis symboles sur son ventre représentaient quelque chose. Sa mère lui avait dit, que cela prouvait qu'elle était bien la fille de son père. Elle ne comprenait pas. Comment des traits, des spirales en tout sens pouvaient expliquer, et prouver la moindre chose ?
Ces dessins étaient là pour faire beau plutôt, non ? Ils ne pouvaient servir à rien d'autre qu'à cela : faire joli.
Et puis, pourquoi avait-on besoin de prouver qu'elle était bien la fille de son papa et sa maman ?
"Tu seras appelée à faire de grande chose ma fille. Et les gens voudront être sûrs que tu ne leur mens pas, et que tu es bien notre enfant." C'est ce que lui avait dit sa mère quand elle lui avait posé la question.
Elle aimait beaucoup sa mère. C'était elle qui lui apprenait à lire, chanter, et jouer de la musique. Elle lui racontait les grandes histoires de ses ancêtres, et du peuple elfique. Elle était fascinée par toutes ces combats, ces causes perdues que défendaient tant de monde. Mais les guerres lui faisaient peur. Elle détestait quand sa mère les lui racontait.
Des guerres avaient dévasté les royaumes d'Albion, mettant les royaumes à genoux, les détruisant.
Elle détestait les guerres.
Autant qu'elle détestait son père.
Son père ne lui apprenait rien. Il ne la voyait pas souvent, et ne se préoccupait pas d'elle. Souvent, Inwë pensait que son père était sa guerre à elle. S'il pouvait, il l'aurait dévasté, l'aurait fait tomber à genoux pour qu'elle supplie, et l'aurait détruite ensuite. D'ailleurs, il la dévastait déjà. C'était une guerre pernicieuse, car ces armes étaient des faux sourires, de l'affection simulée, et des commentaires cyniques. Rien de plus blessant que ces coups-là. Parfois, elle se demandait si elle n'aurait pas préféré qu'il la frappe pour lui exprimer sa haine.
Petite, elle se demandait souvent la raison de ce rejet. Pourquoi son père la méprisait tellement ? Sa mère ne cessait de lui répéter qu'il ne la haïssait pas, il était juste déçu qu'elle soit une elfe, et non pas un elfe. Mais pour sa mère, cela n'avait aucune importance. Inwë existait, et cela la comblait de bonheur, peu lui importait son sexe.
Sa longue enfance dura ainsi, entre l'amour débordante de Lessien, sa mère, et le mépris tout aussi puissant que lui vouait son père, Elensar.
Sa mère se chargea de son éducation pendant plus d'un siècle. Oh bien sûr, au bout de plus de cent années, Inwë ne ressemblait plus à une enfant. Mais tant que l'on a des choses à apprendre sur le monde qui nous entoure, nous restons des enfants, non ?
A chaque décennie depuis ses vingts ans, elle s'était fait gravée la peau de sa propre volonté. Elle avait appris à aimer le contact de l'acier tant redouté auparavant, qui rentre dans sa chair, et à adorer cette brûlure, qu'elle étreignait comme un amant. Elle aimait désormais ces lignes qui la rendaient unique, et marquaient sa vie, en même temps que son corps.
Elle se plaisait à s'enivrer de cette douleur.

Et puis, plus elle grandissait, plus son père daignait lui apprendre quelques petites choses. Il lui parlait de la bassesse du monde, des horreurs qu'il avait vues et commises parfois.
Ce qu'il avait à lui apprendre n'était pas des chants ou de la musique comme sa douce mère, mais la cruauté et la réalité pessimiste du monde dans lequel ils vivaient, et ceux à quoi elle aurait affaire une fois Reine.
Oh, elle n'aimait toujours pas son père, elle lui en voulait toujours de l'avoir rejeté étant petite, mais elle le comprenait... Ce qu'il lui enseignait n'était certainement pas pour une petite fille insouciante, et elle se disait amèrement, qu'il s'agissait peut-être de sa façon à lui de l'avoir protégé.


(suis fatiguée les gens, je terminerai plus tard)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE Empty
MessageSujet: Re: Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE   Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Inwë Melwasùl, Dame des Elfes INACHEVE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Profils Elfes de la forets noirs, et tribus du harad
» LES ELFES : Compte Rendu
» Morwën, la dame sombre
» La Dame de la Lorien
» Freya, la maudite Dame du Lac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ Les Royaumes d'Albion ¤ :: Administratif :: ¤ Parchemins ¤-
Sauter vers: