¤ Les Royaumes d'Albion ¤

*¤* Le Monde est une Histoire. Et elle se joue ici... *¤*
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Une Ombre à Athà

Aller en bas 
AuteurMessage
Deirdre
Sorcière
Deirdre

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/05/2007

Une Ombre à Athà Empty
MessageSujet: Une Ombre à Athà   Une Ombre à Athà Icon_minitimeLun 11 Juin - 22:41

[La Forêt de Sylverand]

Le garçon sur ses épaules, tenant la fillette par la main, Deirdre se frayait un chemin dans la forêt. Aller à l'Ouest ? Soit... Mais comment se diriger sans voir le soleil ? Les arbres lui cachaient l'astre du jour, elle était obligée de se fier à un instinct qu'elle ne comprenait pas. Etrangement, elle se sentait très à l'aise dans cet écrin ombragé. L'odeur délicate des plantes endormait les enfants. Leur cicérone, au contraire, s'en trouvait revigorée. En pleine forme grâce aux vivres achetées à Tatsun et à sa bonne nuit, elle parvint sans problème à franchir la dizaine de lieue qu'elle s'était fixée avant de devoir nourrir ses passagers.
Elle fit descendre le petit garçon de ses épaules au milieu d'une clairière. Du lourd sac qu'elle portait à son côté, elle sortit un gros pain et un couteau. Elle en coupa quelques bouts sur lequel elle plaça des tranches de jambon fumé et de fromage odorant. Ses deux passagers mangèrent avec bon appétit, sans sourire, sans parler. La perte de leur mère les avait beaucoup affectés. Ils en voulaient un peu à la sorcière : c'était elle qui avait vu le corps. Tatsun les en avait avertis et demandé à Deirdre si elle pouvait les envoyer chez leur tante d'Athà.
Elle leur tendit sa gourde avec un soupir indécelable. De son corsage, elle sortit une fiole contenant un liquide ambré dont elle but quelques gorgées. La cervoise coula dans sa gorge avec une délicate brûlure. Elle se fit à son tour une tranche de pain avec un peu de jambon. Une fois rassasiés, les trois voyageurs se remirent en route. Cette fois, ce fut la petite qui se percha sur les épaules de la jeune femme. Ils eurent la chance de n'être pas attaqués sur les derniers pas à faire. Apparemment, la Horde ne s'attendait pas à ce que quelqu'un rôdât en ces lieux si peu hospitaliers.
Les toints pointus du village se dressaient amicalement face à Deirdre. Les passants la toisaient d'un oeil curieux : ses joues écorchées par les branches, son accoutrement étrange, les deux enfants qu'elle transportait et ses cheveux de couleur sanglante faisaient d'elle un personnage quelque peu étrange. Elle essaya de sourire, sans grand succès.
Les têtes se tournaient à son passage, des murmures s'élevaient alors qu'elle se dirigeait vers la fontaine. Le grand édifice de marbre était vide de toute eau, vide depuis des années. La Fontaine qui ne Coule plus... c'était bien là. Elle contempla le soleil, puis se dirigea vers le Sud. Enfin, elle parvint à l'écurie de Söltra.
L'homme l'accueillit d'un sourire. Elle tenta maladroitement d'y répondre mais, malgré ses efforts, elle n'était pas très habile à cela. Doucement, elle fit descendre la fillette de ses épaules. Elle poussa les deux bambins en avant vers l'homme et murmura :

- Je viens de la part de Tatsun Früdlen. Ces enfants sont vos neveux. Leur mère est morte, prenez soin d'eux.

Elle jeta un coup d'oeil sur le côté, derrière le géant. Elle dut pour cela faire un pas vers la droite tant il était imposant. Quelques bêtes se tenaient tranquillement dans leurs boxes, vaillantes, paisibles. L'une d'entre elle cependant, un immense cheval (dont elle ne put déterminer le sexe) d'une couleur taillée dans l'Abîme, à la musculature imposante et aux naseaux frémissants ruaient dans ses brancards. Elle se mordit la lèvre, espérant qu'il ne casserait rien.

- Je vais les aider Mam'zelle, c'est ben gentil à vous. C't'encore c'te Horde, hein ?

Deirdre acquiesça simplement de la tête alors que le bon Söltra enlaçait les enfants. Soudain, l'équidé brisa la longe qui le maintenait au mur et galopa en direction de la fontaine. Deirdre se saisit de sa crinière et se propulsa sur son dos. Il rua, elle manqua de tomber et serra les jambes à en étouffer la bête. Il était fougueux, solitaire et indomptable, comme elle. Elle lui entoura l'encolure de ses bras pour ne pas choir, sachant bien qu'elle était parfaitement ridicule. Peu importait. Au bout d'un moment à chuchoter, elle parvint à le calmer. Elle se saisit du bout de longe et guida sa monture jusqu'à un géant impressionné. Il passa sa grande main sur le museau de la bête.
Lentement, la rousse se laissa glisser au bas de l'étalon. Elle sortit de sa bourse quelques pièces et commença à les compter.

- Je vous achète cette bête.

- Prenez-la sans payer. Vous avez sauvé ces enfants et vous êtes la seule à savoir dompter Cinead.


Elle esquissa un mouvement de tête pour le remercier et se dirigea vers la fontaine après avoir harnaché la bête. Cinead... "né du feu"... Elle caressa les naseaux de la bête. Elle remarqua à peine que les rues s'étaient vidées et que devant elle se tenait une forme sombre...

[En gros Alà, je t'ouvre grand les bras...]
Revenir en haut Aller en bas
Alatáriël Telrúnya
Espionne, empoisonneuse et dame de ciompagnie de Siawn Hy /Nymphe de la Foudre
Alatáriël Telrúnya

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/05/2007

Une Ombre à Athà Empty
MessageSujet: Re: Une Ombre à Athà   Une Ombre à Athà Icon_minitimeMer 4 Juil - 11:08

De la forme sombre en question s'envola un halo de fumée mêlée à une forte odeur désagréable. Le tabac de la femme était brut, écoeurant et roulé grossièrement dans des feuilles d'érables séchées à point. Une ligne de petis triangles aigus blancs se firent voir. La femme souriait. Alàtariël sembla voir devant ses yeux la description parfaite qu'avait fait son maître de la Deirdre tant recherchée.

-Que c'est touchant ! L'Indomptable sorcière ramène les n'enfants orphelins à la famille ! Je ne connaissais pas cette version-là de vos prouesses, à moins que vous ne soyez pas la sorcière Deirdre tant recherchée, mais plutôt la Fée Derdrette tant aimée !

Un rire infernal de hyène allanguie sortie de sa gorge, reprit en choeur par les trois goules qui avaient pour habitude de faire échos auxx railleries de leur maîtresse sans toujours comprendre pourquoi elle riait. La grosse monture ressemblant vaguement à un loup -Et qui au fond est la description parfaite de ce que les gens en Gévaudan faisaient de la Bête- mit à son tour le nez dans une fontaine vide avant d'aspirer les tuyaux d'où il put tirer quelques gouttes acides. Ses yeux se plissèrent et il renonça à boire tout en se couchant.
La Telrùnya s'avança dans la lumière, laissant voir un visage hautain à moitié couvert d'un voile rouge et un bâton au visage inquiétant, hurlant toujours sa douleur.

-Alàtariël Telrùnya, je ne pense pas que vous ayez ouï de mon existence. Et d'après tout qu'importe...

Une taverne dans le village ouvrit ses volets et une grosse femme mit un écriteau sur le devant "Idromel et Bière Blonde". La gnole devait sans doute aussi couler à flot dans ce genre de lieu et il y avait interêt car la femme des Loups ne buvait que celà.

-Je ne sais pas si vous avez le gosier à boire dès le matin, mais si vous acceptez de bavarder un peu, je vous paierez bien de quoi vous rafraîchir. L'eau manque, mais apparement pas l'alcool ici !

Alàtariël regardait avec nonchalence la tavernière qui s'affairait à l'intérieur. Elle espérait que la sorcière accepte son invitation car au fond elle ne se sentait pas d'humeur brusque le matin. Mieux valait voir qui était vraiment Deirdre avant de se lancer au devant d'une bataille qui aurait sûrement des conséquances fatales autant pour l'une que pour l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Deirdre
Sorcière
Deirdre

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 21/05/2007

Une Ombre à Athà Empty
MessageSujet: Re: Une Ombre à Athà   Une Ombre à Athà Icon_minitimeVen 13 Juil - 14:53

Deirdre eut pour premier réflexe de dégainer son épée de la main droite et son jeu de tarot de l'autre. Elle ne se laisserait plus jamais prendre en traître. La femme face à elle lui était parfaitement inconnue. Qu'elle était... hideuse ! Pas dans le sens de laideur physique, non, quoiqu'elle n'ait pas été gâtée par la nature, mais... ce qu'elle dégageait lui donnait des frissons de dégoût. Elle comprit que cette femme et elle étaient fondamentalement ennemies et se promit de rester sur ses gardes.
De plus, son interlocutrice se permettait de se moquer d'elle. Deirdre plissa les yeux, haineuse. Elle détestait qu'on la rabaisse ainsi... cette inconnue avait entendu parler d'elle, visiblement. Comment était-ce possible si... Bien sûr. Elle ne pouvait qu'être dans un camp bien précis, un camp qui aurait tout intérêt à la connaître sur le bout des doigts, elle la Sorcière. Mais lequel des deux camps en opposition ?

- Je suis Deirdre et il n'est pas malin de votre part de dévoiler ainsi votre jeu. Chaque chose paye d'une manière ou d'une autre.

Elle flatta doucement l'encolure de Cinead et l'attacha en un tournemain à un anneau soudé au mur. Le cheval s'ébroua et fit mine de tirer au renard, elle plaça une main sur son licou en murmurant des paroles apaisantes. Si l'étalon tirait trop fort et que la longe ne se défaisait pas, il pouvait se rompre une vertèbre. Aussi Deirdre fit-elle son maximum pour le calmer.
Elle regarda avec le plus profond dégoût la bête qui servait de monture à l'inconnue se pencher pour boire aux tuyaux de la fontaine. Où était-elle donc tombée ? Tatsun ne l'avait pas prévenue au sujet de cette femme. Rôdait-elle toujours à Athà ou bien ne venait-elle que pour elle ? Cela semblait impensable à Deirdre. Certes, elle était un personnage assez important de cette guerre, mais au point que l'on envoye rien que pour elle des émissaires...
Alàtariël Telrunya. Elle n'avait jamais entendu ce nom, dans la bouche de soldats royaux ou dans celle de membres de la Horde. Etait-elle une Solitaire, elle aussi ? Mais alors comment connaissait-elle son nom ? Profondément troublée, Deirdre songea un instant à la tuer immédiatement, sans lui laisser le temps de réagir. Cependant, ce n'aurait pas été là chose sage, elle décida de mieux connaître son interlocutrice. Peut-être n'était-elle pas une ennemie. Son instinct pouvait aussi la tromper, parfois.
La femme l'invita à la suivre dans la taverne. Deirdre la suivit en rangeant ses cartes, mais pas son arme. Elle ne boirait pas d'alcool et garderait son épée à portée de main, geste de méfiance absolue. Les deux femmes entrèrent donc dans la taverne et la rousse mena Alàtariël à une table d'office. Un peu à l'écart mais bien en vue du comptoir, l'endroit était parfaitement situé si combat il devait y avoir.
La grosse femme vint les voir en souriant, elles étaient ses premières clientes. Elle leur donna deux tablettes de cuir sur lesquelles étaient inscrits les breuvages servis dans la taverne. Deirdre jeta un coup d'oeil au-dehors, Söltra était rentré dans sa demeure avec les enfants et une jeune fille s'était assise sur la margelle de la fontaine, attendant vraisemblablement quelqu'un. La jeune femme reporta son attention sur Alàtariël. Elle prit la carte dans la main gauche et regarda les alcools proposés, puis les boissons ne contenant pas de spiritueux. Elle opta pour un lait de chèvre et regarda sa compagne, attendant qu'elle aussi choisisse.

- Je ne sais ce que vous me voulez ni qui vous êtes, glissa-t-elle lors d'un moment d'inattention de la grosse tenancière, mais sachez que je n'ai pas peur de me battre jusqu'à la mort.

C'était dit. Derrière ces paroles se cachait une menace : si Alàtariël tentait quoi que ce soit - si elle était une ennemie - elle risquait gros. La Solitaire n'abandonnait pas la victoire facilement et préférait mourir que de se rendre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une Ombre à Athà Empty
MessageSujet: Re: Une Ombre à Athà   Une Ombre à Athà Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Ombre à Athà
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» ombre ailée
» Courir après une ombre...
» A l'ombre des orangers [Paris]
» Anima l'ombre d'omega.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ Les Royaumes d'Albion ¤ :: Athà :: Le Village d'Athà-
Sauter vers: